Thierry Le Paon veut rouvrir le débat sur le gaz de schiste

Thierry Le Paon  gaz de schiste  débat  CGT

Nommé à la tête de la CGT le 22 mars dernier, Thierry Le Paon s'est exprimé aujourd'hui sur RMC sur l'emploi et sur les problèmes actuels. Au niveau du gaz de schiste, il estime que le débat doit être réouvert.

Plusieurs sujets semblent diviser le gouvernement et la CGT. Parmi ceux-ci, la question de la loi d'Amnistie Sociale votée au Sénat mais que le gouvernement en semble pas approuver telle qu'elle.

Mais Thierry Le Paon s'inquiète surtout du chômage que François Hollande semble avoir un peu oublié pour gagner le combat sur le mariage pour tous. M. Le Paon s'attend « au pire vis-à-vis des chiffres du chômage ».

Une des pistes fermées par le gouvernement en septembre dernier et qui semble avoir fait ses preuves aux Etats-Unis est l'exploitation des gaz de schiste. Si lors de la Conférence Environnementale il a été clairement décidé que la France n'exploitera pas les hydrocarbures non-conventionnels de son sous-sol, cette question mérite au moins d'être débattue pour M. Le Paon.

« Nous voulons un débat sur l'énergie. Les gaz de schistes, c'est une piste qu'il faut explorer. Pas d'obscurantisme » a déclaré l'homme à la tête de la CGT ce matin.

La phrase s'adresse probablement directement à la ministre de l'Ecologie Delphine Batho, fervente détractrice du gaz de schiste, qui a déclaré que le sujet n'était pas « tabou ».

Réactions et commentaires
Monsieur Le Paon, avez-vous sérieusement songé aux répercussions sur l'environnement? Avez-vous entendu le grondement grandissant de milliers d'américains privés de leur bien le plus essentiel: une eau potable? Non Monsieur, je pense - et je ne suis pas le seul à le faire - que ce sujet est clos. La transition énergétique doit se faire avec des énergies propres, non émettrices de gaz à effet de serre.
Si maintenant vous pensez que les gens qui ont à cœur de défendre des choses aussi élémentaires qu'une eau saine, des animaux protégés, des lieux exempts de produits chimiques et métaux lourds, sont des obscurantistes, dans ce cas cher Monsieur, nous ne sommes pas dans le même camp.
SaveWaterInc | Le 31 octobre 2013 à 15:11:09
Déposer un commentaire