Gaz de schiste : l’opinion publique européenne au premier rang

gaz de schiste  tribune  potocnick  Union Européenne

Dans une tribune publiée dans le journal Libération vendredi dernier, le Commissaire européen chargé de l’Environnement, Janez Potocnik, annonce la couleur concernant l’exploitation du gaz de schiste dans l’Union Européenne : elle ne sera pas sans l’accord de l’opinion publique.

Alors que des pays comme la Pologne ou, plus récemment, le Royaume-Uni, se lancent dans la course au gaz de schiste pour réduire leur facture énergétique et leur dépendance du géant gazier russe Gazprom, la tribune de M. Potocnick met l’opinion publique au premier rang concernant les choix futurs en termes d’exploitation de cet hydrocarbure.

Après avoir rappelé que l’Union Européenne n’a pas interdit « un grand nombre » d’activités « parce qu’elles sont sources de bénéfices », parmi lesquelles ont trouve la technique de fracturation hydraulique, il met l’accent sur le rôle de l’UE qui est d’adopter « des lois qui encadrent ces activités afin qu’elles soient conduites sans danger ».

L’UE n’a donc pas le droit d’interdire à un pays d’utiliser les sources d’énergie qu’il désire mais doit tenir son rôle qui est d’assurer qu’il n’y ait pas de danger pour la santé publique et l’environnement ».

Selon M. Potocnick, « les études que nous avons commanditées montrent que l’extraction du gaz de schiste est susceptible d’avoir un impact environnemental plus important que l’extraction du gaz conventionnel ».

Mais ce qui importe le plus semble être l’opinion publique au sein de l’Union Européenne puisque le Commissaire estime que « cette industrie n’aura un avenir en Europe que si elle reçoit l’assentiment des populations ».

Pour que l’exploitation du gaz de schiste puisse démarrer dans les meilleures conditions en Europe, la Commission Européenne est en train de mettre en place « un cadre de gestion des risques ». Ce cadre sera soumis au vote avant la fin de l’année 2013.

Entre temps, cette même Commission a lancé une consultation publique.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire