Les Français sensibles aux gains potentiels du gaz de schiste

France  gaz de schiste  bénéfice  Usine Nouvelle

A l’occasion des Journées annuelles des hydrocarbures, Jérôme Fourquet a présenté le baromètre de l’industrie, élaboré par l’IFOP et l’Usine Nouvelle. Les Français se déclarent soucieux des enjeux environnementaux, mais aussi des gains économiques et énergétiques potentiels du gaz de schiste.

Environnement, indépendance énergétique et emploi

Présent aux Journées annuelles des hydrocarbures, qui se tiennent jusqu’à demain au Palais des Congrès, Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et Stratégies des entreprises de l’IFOP, est intervenu au cours de la première séance plénière, dédiée à la communication. D’un point de vue global, le baromètre de l’industrie fait état d’une relative mauvaise opinion des Français à l’égard de l’industrie pétrolière et gazière, mais illustre également la vitalité de ce secteur et son attractivité pour l’emploi.

En ce qui concerne le gaz de schiste, le constat est similaire. De mieux en mieux informés - ils sont aujourd’hui 53% à avoir des connaissances précises sur ce sujet – les Français mettent les enjeux écologiques au sommet de leurs préoccupations. La technique de fracturation hydraulique suscite de vives inquiétudes, tout comme la forte consommation d’eau et la possible pollution des nappes phréatiques. Ils sont néanmoins 58% à être favorables à une exploration scientifique des sous-sols et l’impact positif potentiel pour l’indépendance énergétique et l’économie progresse dans l’esprit des sondés. Les Français sont en outre sensibles aux perspectives concernant l’emploi et la réindustrialisation du pays.

Au fond, l’exploitation du gaz de schiste en France ferait l’objet d’un très large assentiment dans le cas de l’apparition d’une autre méthode que celle de la fracturation hydraulique. Dans cette éventualité, plus de quatre Français sur cinq seraient en faveur de l’exploitation.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire