Le pétrole de schiste américain ne sera pas révolutionnaire

pétrole  rech  geopolitique  etats unis

Au cours d’un entretien donné au journal La Tribune, le directeur de la recherche chez Ebergt Funds Advisors, Olivier Rech, explique que les activités pétrolières américaines devraient s’essouffler au cours des cinq prochaines années.

D’après le dernier rapport de l’AIE (Agence internationale de l’énergie), les Etats-Unis pourraient ne plus avoir besoin d’importer du pétrole dans les années à venir, grâce à l’essor de l’exploitation du pétrole de schiste. Mais la question est de savoir si ce « renouveau » outre-Atlantique dans la production d’hydrocarbures pourra être durable.

Alors que des bouleversements de la géopolitique mondiale étaient annoncés par certains, M. Rech affirme au contraire que « le pétrole de schiste américain ne changera pas la face du monde ».

« La question fait débat. Les uns tablent sur une redistribution massive des cartes, bien au-delà des Etats-Unis, dans l’ensemble du monde. Pour d’autres, dont je fais partie, cette évolution est certes importante aux Etats-Unis, mais restera locale », explique Olivier Rech.

Le spécialiste explique que « le potentiel de croissance provient en effet essentiellement des huiles de schistes et de réservoirs compacts, dont la production va rapidement être sous contrainte. Pour la maintenir durablement, la multiplication du nombre de puits sera nécessaire, ce qui va être d'abord difficile puis insuffisant. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire