Le Parlement Européen rejette un moratoire sur le gaz de schiste

Parlement Européen  gaz de schiste  vote  amendement

Hier, mercredi 21 novembre 2012, le Parlement Européen s’est réuni pour étudier, entre autres, la question du gaz de schiste et de son exploitation en Europe. Une réunion qui fait suite à celle de mardi, simple débat, durant laquelle aucune mesure n’avait été prise.

Deux rapports ont été étudiés et adoptés à Strasbourg lors de cette session. Des rapports qui soulignent l’intérêt de l’Union Européenne pour les hydrocarbures non conventionnels mais qui mettent aussi en avant le côté problématique de la technique de fracturation hydraulique.

Le Parlement de l’Union Européenne a donc formellement reconnu que les gaz de schiste sont « des ressources énergétiques considérables » sans toutefois oublier de donner un cadre non contraignant pour l’autorisation de l’exploitation de ces ressources.

Les députés ont précisé que la technique de fracturation hydraulique devrait être « strictement interdite dans certaines zones sensibles et vulnérables, comme par exemple dans et sous les zones désignées de protection d'eau potable ».

Ce cadre n’est cependant pas encore une réglementation européenne, les pays membres, auxquels le parlement conseille de se montrer « prudents » avant d’entamer une production industrielle de gaz de schiste, restant entièrement libres de définir leurs réglementations propres.

Mais les députés de l’Union Européenne ont donné aussi un signe fort concernant la possibilité de l’exploitation du gaz de schiste puisqu’ils ont rejeté une motion visant à interdire la technique de fracturation hydraulique.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire