Philippe Martin continue sur la ligne dure anti gaz de schiste

philippe martin  gaz de schiste  écologie  gouvernement  politique  législation  exploitation  france

Le nouvel occupant du ministère de l'Ecologie, Philippe Martin, qui a succédé à Delphine Batho après son éviction surprise, ne lâche rien. Le gaz de schiste restera interdit en France aussi longtemps que François Hollande et un gouvernement de gauche seront au pouvoir.

Philippe Martin dans la lignée de Delphine Batho

Le changement à la tête du ministère de l'Ecologie n'aura, en réalité, rien changé à la politique du gouvernement sur le gaz de schiste. Interviewé par le JDD lundi 21 juillet 2013, Philippe Martin confirme ses positions.

Il met en avant plusieurs points dont le premier est qu'il ne croit absolument pas qu'il existera, à court terme ou à long terme, une technique d'extraction qui n'ait aucun impact sur l'environnement. De fait, donc, le gaz de schiste va à l'encontre de l'écologie, selon lui.

Quid de la QPC sur la loi du 13 juillet 2011 ?

Le ministre de l'Ecologie est clair sur ce point : même si le Conseil Constitutionnel devait abroger la loi interdisant la technique de fracturation hydraulique, il n'en serait rien. L'interdiction d'utiliser la seule technique permettant l'exploitation des gaz de schiste aujourd'hui économiquement viable sera rétablie par le gouvernement.

Il n'y aura donc pas moyen pour les compagnies pétrolières françaises ou étrangères d'exploiter ces ressources dans le sous-sol français. Tout au moins durant ce quinquennat.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire