Corinne Lepage dénonce le « lobbyisme » autour du gaz de schiste

lepage  tribune  lobbying  lobbyisme

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, « Gaz de schiste, assez de lobbyisme ! », l’ancienne ministre de l’Environnement et actuelle député européenne, Corinne Lepage offre un texte incisif contre le l’exploitation du gaz de schiste en France.

Corinne Lepage s’en prend à l’idée que l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste pourrait relancer l’économie française, qu’elle attribue au lobbying médiatique des industriels.

« Il serait temps que le débat devienne sérieux lorsque l'on aborde l'aspect économique et financier du gaz de schiste. Les tombereaux d'injures que déverse le géochimiste Claude Allègre ne font que caricaturer une argumentation absurde : l'exploitation du gaz de schiste relancerait la croissance française. »

Selon l’ancienne ministre de l’Environnement, l’argument de la relance économique grâce au gaz de schiste est complètement absurde d’un point de vue de la chronologique.

« Le lobby pétrolier et gazier inonde les médias de ce nouveau mythe : si on exploitait le gaz de schiste comme les Américains, la croissance reviendrait. C'est trois fois absurde. Pour une question de chronologie d'abord. Dans le meilleur des cas, pour le lobby, une exploitation pourrait voir le jour vers 2020, ce qui n'aura aucun effet sur l'atonie de l'économie française en 2012 et 2013. »

La députée européenne explique également dans cette tribune que la France et les Etats-Unis présentent des contextes physiques et juridiques très différents.

« Deuxièmement, la France n'est pas les Etats-Unis. Autrement dit, les conditions physiques d'exploitation, les conditions juridiques font que les contraintes sont très différentes et, par voie de conséquence, le prix du baril ou du British Termal Unit (BTU unité d'énergie anglo-saxonne) serait sans commune mesure, peut être sans aucun intérêt au regard du prix auquel nous payons notre gaz. »

Réactions et commentaires
Vous avez certainement lu trop vite sa tribune, au contraire elle met en relief l'ensemble des aspects économiques techniques et juridiques qu'il faut tenir compte avant de s'enflammer sur la question du gaz de schiste. à la lire elle n'exclu pas directement que le gaz de schiste puisse bénéficier à l'économie mais elle met en garde contre le faux débat idéologiquement biaisé, fantasmes basés sur du vent. Faisons un inventaire des stocks, des technologies alternatives en développement et de leurs coûts, on sera dès lors en mesure de tenir des débats fondés sur les modalités d'exploitation et de redistribution des bénéfices (financement de la transition énergétique). éviter l'intégrisme écologique d'un côté et la vision des profits à court terme de l'autre.
dimit | Le 20 novembre 2012 à 19:23:34
Déposer un commentaire