Appel des industriels pour rouvrir le débat sur le gaz de schiste en France

industriel  medef  parisot  cgpme

Dix-neuf personnalités du monde de l’industrie ont signé un appel pour relancer le débat sur l’exploitation du gaz de schiste en France, publié ce mercredi par l’hebdomadaire L’Usine nouvelle.

Alors que vient de se terminer la Conférence environnementale au cours de laquelle François Hollande a réaffirmé la position ferme du gouvernement à l’encontre de la fracturation hydraulique, unique technique d’extraction pour ce type de ressources, cet appel souhaite rouvrir le débat sur ce sujet controversé du gaz de schiste, pour en faire une discussion à l’échelle nationale et publique.

"Nous, les représentants de la communauté de l'industrie, de ses patrons, cadres, techniciens et salariés, souhaitons la réouverture du débat sur le potentiel de la France en matière de gaz de schiste".

Parmi les signataires, on retrouve la présidente du MEDEF, Laurence Parisot, le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, ainsi que le chef du Groupement des fédérations industrielles Pierre Gattaz. A la fois en faveur du développement, tout comme de la protection de l’environnement, ils estiment que la France a « le devoir d’évaluer ses ressources potentielles » et doit chercher à « développer des modes d’exploitation propre ».

"Nous demandons donc au président de la République d'engager un grand débat national et public sur les gaz de schistes qui impliquerait toutes les parties prenantes: les citoyens, les ONG, les industriels et les chercheurs"

Cet appel a également été signé par Laurent Chabannes, président de l’Union des industries utilisatrices d’énergie (Uniden), organisation dont les membres représentent plus de 70 % de l’énergie utilisée par l’ensemble des industries françaises.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire