« Fracking » ou « fracturation hydraulique » : et si cette terminologie portait à confusion ?

fracking  fracturation hydraulique  débat  terminologie

Deborah Bailin, analyste pour le Centre de Science et Démocratie à l'Union of Concerned Scientists (UCS), recherche actuellement les entraves politiques et sociétales à la formulation des politiques scientifiques. Le mois prochain, l'UCS organisera un forum portant sur les développements récents de l'extraction du gaz naturel afin d'en informer le public.

« Fracking », « Fracturation hydraulique » ou « Hydrofracturation »

La fracturation hydraulique, ne représente qu'une goutte d'eau dans un processus plus long consistant à libérer le pétrole et le gaz gisant dans les formations rocheuses profondes de la terre. Les ingénieurs et les scientifiques emploient le terme de « fracturation hydraulique » - raccourci à hydrofracturation, fracturation ou « fracking »- pour désigner cette activité.

« Fracturer » la roche implique l'injection dans la roche d'une grande quantité d'eau mélangée à d'autres additifs tels que le sable. Les lignes de fracture ainsi crées permettent au pétrole et au gaz de migrer dans le puits où ils seront ensuite extraits. Ce procédé peut être associé à de nouvelles techniques telles que le forage horizontal.

À la différence des experts qui utilisent le terme « fracking » pour faire référence à un cas spécifique, les actionnaires néophytes lui ont donné un autre sens et l'ont associé à toutes les opérations nécessaires au développement du pétrole et du gaz. En ce sens, le mot, dans son usage populaire, inclut les activités pre et post-hydrofacturation. Cette différence de signification entre les acteurs avertis et les autres embrume le dialogue public.

Deborah Bailin appelle donc à une clarification du débat afin de ne pas ponctuer, aussi bien chez les opposants que chez les défenseurs de la méthode de fracturation hydraulique et par extension du gaz de schiste, la discussion de fausses affirmations.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire