Gaz de Schiste : l’Union européenne assouplit ses dispositions

Gaz de Schiste / Union européenne / Bruxelles / parlement européen

Alors que le parlement européen avait donné son feu vert pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste en Europe en janvier dernier, Bruxelles avait exigé la mise en place d’une étude d’impact environnemental.  Le parlement européen a désormais changé sa position en levant cette obligation. 

Les eurodéputés revenus sur la décision

Bruxelles en donnant son accord pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste en Europe avait soumis pour condition l’étude d’impact environnemental. Les eurodéputés sont revenus sur cette décision en levant cette obligation.  Cette initiative n’entravera  pourtant pas les pays souhaitant maintenir l’étude.

Les promoteurs de projets gaziers sont néanmoins tenus «d'évaluer au préalable les risques que peuvent faire peser l'exploitation et l'exploration du gaz de schiste par fracturation hydraulique sur la qualité de l'eau », a précisé le service de presse du Parlement européen. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire