L’exploitation du gaz de schiste contribuerait à réduire les émissions de dioxyde de carbone

gaz de schiste  dioxyde de carbone  écologiste  émissions

Selon le journaliste Fred Pearce, l’exploitation du gaz de schiste ne devrait plus être décriée par les écologistes : elle leur permettrait au contraire, d’atteindre l’un de leurs objectifs à savoir,  limiter les émissions de dioxyde de carbone liées à la combustion des énergies fossiles.

Les écologistes n’ont eu de cesse de fustiger l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste ces derniers mois, invoquant la nocivité de la technique de fracturation hydraulique, notamment pour les sols et les sous-sols des régions où se pratique cette activité.  

Pourtant, Fred Pearce, journaliste et auteur de nombreux billets sur l’environnement, refuse d’être aussi catégorique. Selon lui, les inquiétudes du collectif devraient se porter sur la combustion des énergies fossiles – le charbon et le pétrole- au cours de laquelle, du dioxyde de carbone est libéré. Ce gaz carbonique empêche le rayonnement solaire et provoque le réchauffement de l'atmosphère.

 Les climatologistes estiment qu’une réduction globale de 80% des émissions de dioxyde de carbone est nécessaire pour mettre un terme au dérèglement climatique.  Pour y parvenir, il faudrait d’abord cesser de consumer les énergies fossiles et privilégier d'autres sources d'énergie : l’énergie  nucléaire, solaire et du vent mais aussi l’énergie produite par le gaz de schiste.

Pearce met en avant le fait que la combustion des gaz naturels produit 50% de dioxyde de carbone en moins que la combustion du charbon. En ce sens, l’exploitation du gaz de schiste pourrait être, à défaut d'être un problème, l'une des solutions au défi climatique.

Les Etats-Unis en sont un édifiant exemple puisque leurs émissions de dioxyde de carbone sont au plus bas depuis 1992 en raison de l’avènement progressif du gaz de schiste au détriment du charbon sur la scène énergétique.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire