« Tourner le dos au gaz de schiste en Europe serait irresponsable »

monica christina  europe  gaz de schiste  financial times

Monica Cristina, Conseillère à Bruxelles au sujet du gaz de schiste en Europe, donne au Financial Times les différentes raisons en faveur de l’exploitation des gaz non conventionnels sur l’ancien continent.

Monica Cristina explique que la technique de la fracturation hydraulique est bien connue, et a été « utilisé en toute sécurité en Europe depuis les années 60, afin d’augmenter la production en huile et en gaz. »

« La protection de l’environnement eu Europe, le plus contraignant au monde sur bien des aspects, doit s’assurer, avec la participation du monde de l’industrie, qu’une exploitation sécurisée et responsable du gaz de schiste se développe en Europe », déclare-t-elle.

Elle rappelle au Financial Times les avantages que fournirait une telle activité : « le développement du gaz de schiste en Europe attirerait les investissements, créerait de l’emploi, augmenterait la compétitivité et générerait des revenus fiscaux substantiels. »

« Selon l’Institut des Directeurs, 35 000 emplois seraient crées rien qu’en Grande-Bretagne. Dans la situation économique actuelle, c’est un nombre qu’il est difficile d’ignorer », souligne-t-elle.

Monica Cristina rappelle que la confiance ne peut s’établir que par le dialogue sur les risques et les opportunités que représente le gaz de schiste. « C’est un énorme défi, précise-t-elle, mais nous sommes prêts à le relever. […] Fermer simplement la porte à toutes discussions sur ce sujet n’est pas une solution en soi. »

Réactions et commentaires
Il s'agit bien de Monica Cristina, conseillère en communication chez FTI Consulting ? Une firme dédiée à la protection de la valeur des entreprises, pas de l'environnement.
http://be.linkedin.com/in/monicavicentecristina?trk=pub-pbmap
Lepiche | Le 15 octobre 2012 à 14:37:52
Déposer un commentaire