François Hollande garde son cap concernant le dossier schistes

Conférence de presse  françois hollande  gaz de schiste  gouvernement

Lors de sa première grande conférence en qualité de chef de l’Etat qui s’est tenue hier à l’Elysée, François Hollande a réaffirmé la volonté du gouvernement de ne pas rouvrir le dossier gaz de schiste. Avec, toutefois, un léger « mais »…

Le président de la République a encore une fois confirmé que la France n’exploitera pas le gaz de schiste aussi longtemps que la fracturation hydraulique est la seule technique en mesure d’extraire le gaz et l’huile de schiste du sous-sol.

« Aujourd'hui, la facturation hydraulique serait une atteinte considérable à l'environnement que je refuse et que je refuserai » a déclaré M. Hollande lors de sa conférence de presse. Mais suite à une question posée par un des journalistes présents, il a modulé ses propos concernant le dossier schiste au sens plus large.

« La recherche est possible sur d'autres techniques que celle de la fracturation hydraulique, pour l'instant cette recherche n'a pas abouti, je ne peux pas l'interdire, elle n'est pas interdite par la loi. »

Le chef de l’Etat a aussi affirmé qu’il « prendrait ses responsabilités » si une nouvelle technologie était développée permettant d’extraire les hydrocarbures non-conventionnels.

Rappelons que des recherches allant dans ce sens sont en cours dans le monde et qu’il y a eu déjà plusieurs résultats probants, notamment au niveau d’une technique dite « de fracturation non hydraulique » ne nécessitant pas de solvants et n’étant donc pas polluante.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire