Corinne Lepage revient sur le gaz de schiste

corinne lepage  express  entretien

Vendredi dernier, au cours d’un entretien donné à l’Express, l’ancienne ministre de l’Environnement revient sur la Conférence environnementale et sur le sujet controversé du gaz de schiste.

La députée européenne et l’ancienne ministre de l’Environnement, Corinne Lepage a donné vendredi dernier un entretien à l’Express. Elle donne son avis sur la politique environnementale actuelle du gouvernement : l’Erika, la Conférence environnementale, le nucléaire, et le gaz de schiste.

« Je suis persuadée que le dossier des gaz de schiste n’est pas fermé », a assuré l’ancienne ministre de l’Environnement.

Corinne Lepage est revenue notamment sur le rapport de la commission Environnement du Parlement. Bien que « les Verts et moi-même, précise-t-elle, nous sommes employés à amender [ce texte] dans le sens d'un renforcement de la protection de l'environnement, il a cependant le mérite d'exiger des études d'impacts, de reconnaître la responsabilité et de demander des garanties financières aux pétroliers ».

« Il faut bien comprendre que derrière tout cela, il y a le modèle américain. Les Américains sont en train de recouvrer leur autonomie énergétique et dans notre pays, le coût d'achat des hydrocarbures s'élève à environ soixante milliards d'euros par an, ce qui est une somme astronomique. Elle équivaut à peu près notre déficit commercial. »

« L'exploitation des gaz de schiste amènerait donc des économies gigantesques et permettrait de relocaliser des entreprises grâce à la production d'énergie sur place. Comptons sur les pétroliers pour insister fortement sur ces points. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire