Allègre pose le gaz de schiste comme une nécessité

claude allegre  françois hollande  schiste  progres

Le mois de juillet dernier, Claude Allègre exhortait François Hollande à se lancer dans l’exploitation du gaz de schiste. Alors que la conférence environnementale vient de débuter, faisons un retour sur les arguments de cette tribune adressée à l’actuel président. Certaines attentes pour cet événement ont le mérite d'être claires.

Claude Allègre, géochimiste membre de l’Académie des sciences et politicien connu pour son franc-parler, publiait en juillet dernier dans le Point une tribune qui s’adressait directement au président François Hollande : « Monsieur Hollande, n’ayez pas peur des gaz de schiste ! »

Dans ce texte, l’ancien ministre de l’Education nationale, de la Recherche et de la Technologie explique qu’il est tout à fait possible « d’exploiter ces gisements en respectant l’environnement », et ajoute qu’en cette période de crise qui fait de la croissance un maître mot, « la solution, la seule, l’unique, c’est l’innovation technologique, avec comme condition première l’énergie à bon marché. Mais on ne provoquera pas la croissance si on est hostile au progrès scientifique, au nucléaire, aux OGM, aux nanotechnologies, aux cellules souches… et aux gaz et huile de schiste ! »

Selon Claude Allègre, cette « attitude [de la politique française], hostile ou méfiante vis-à-vis du progrès, tourne le dos à la croissance », freinant l’accès à l’indépendance énergétique et au développement.

Le spécialiste en géochimie rappelle que le gaz et l’huile de schiste constituent une ressource considérable, accessible soit par le forage horizontal, soit par la fracturation hydraulique. Abordant aussi les controverses en matière d’environnement que soulève ce sujet, Claude Allègre explique que l’interdiction de la fracturation hydraulique en France se base sur de mauvaises raisons, et « au nom d’un principe de précaution poussé à l’absurde ».

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire