Gaz de schiste : Barack Obama a-t-il convaincu François Hollande ?

Obama  Hollande  Etats-Unis  recherche

Après la visite de la maison de Thomas Jefferson et l’ouverture du French Tech Hub dans la Silicon Valley, François Hollande a également profité de sa visite d’Etat aux Etats-Unis pour s’entretenir avec Barack Obama sur la question du gaz de schiste. La réussite américaine dans ce domaine pourrait infléchir la position fermée du président français.

La France cherche des techniques alternatives

Après Arnaud Montebourg et Laurent Fabius, François Hollande pourrait-il à son tour rouvrir la porte au gaz de schiste ? C’est ce que laisse comprendre la visite d’Etat du président français aux Etats-Unis, qui est l’occasion pour lui de s’entretenir avec des acteurs des mondes politique et économique. De fait, outre-Atlantique, l’exploitation de ce gaz non conventionnel a permis une reprise industrielle considérable grâce à la baisse des coûts énergétiques. Un gain économique que le président pourrait être tenté de reproduire en France. « Nous réfléchissons à chercher des technologies autres que la fracturation hydraulique pour l’exploitation des gaz de schiste en France », aurait assuré François Hollande à des représentants des sociétés Fedex et Mastercard, indique le Huffington Post.

Barack Obama lui-même aurait dressé un bilan positif de l’exploitation du gaz de schiste à son homologue français. « Non seulement il n’a pas fait mention de problèmes écologiques, mais il a assuré qu’il en avait pour cent ans de réserve devant lui et que c’était aujourd’hui un élément important de la compétitivité américaine », a confié un conseiller du président Obama.

Soucieux de ne pas revenir sur son refus de la fracturation hydraulique, mais aussi de ne pas totalement tourner le dos à une ressource potentiellement lucrative, le chef de l’Etat serait ainsi tenté de se prononcer en faveur de la recherche et développement. La fracturation au fluoropropane, défendue par le ministre du Redressement productif, est l’une des pistes explorées.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire