Des avantages fiscaux pour les communes britanniques qui acceptent la fracturation hydraulique

David Cameron  fracturation hydraulique  avantages fiscaux  communes

Le gouvernement britannique a promis ce lundi 13 janvier des avantages fiscaux à toutes les communes qui accepteraient la fracturation hydraulique sur leur territoire.

Jusqu’à 2 millions d’euros par an

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a décidé de tout mettre en œuvre pour permettra la fracturation hydraulique sur le sol britannique. Pour ce faire, il a promis, lors d’une conférence de presse ce lundi 13 janvier, à toutes les communes qui accepteront la fracturation hydraulique sur leur territoire des avantages fiscaux intéressants.

Les communes qui valideront les projets d’exploitation de gaz de schiste bénéficieront ainsi de la totalité de la taxe professionnelle collectée à la place des 50 % habituels. Une taxe qui équivaut à 2 millions d’euros par an pour chaque exploitation.

« Dans les années 1970, le pétrole de la mer du Nord nous a permis de sortir notre économie de sa stagnation handicapante. Nous avons une chance comparable de créer des dizaines de milliers d’emplois et la sécurité énergétique » s’est félicité David Cameron. Le gouvernement britannique, conscient du potentiel du gaz de schiste, n’en est pas à son premier geste fiscal en faveur de ce marché. En juillet 2013, il avait déjà réduit l’imposition sur les revenus tirés des gaz de schiste de 62 % à 30 %.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire