Copé : « il ne faut pas fermer la porte aux expérimentations »

copé  experimentations  ump  gaz de schiste

A l’occasion du Grand Rendez-vous (Europe 1, i-Télé et Aujourd’hui en France), le secrétaire général de l’UMP et candidat à la présidence du parti, Jean-François Copé, a déclaré vouloir poursuivre l’expérimentation en matière de gaz de schiste en France.

M. Copé a réaffirmé sa position en déclarant que les gaz de schiste en France représentent « peut-être des réserves d’énergie et de croissance exceptionnelles pour l’avenir ».

« Je regrette que François Hollande soit à ce point prisonnier de dogmes nés d'accords électoraux avec les Verts, dont on sait que leur représentativité dans le pays ne devrait pas être à ce point importante », a-t-il déclaré.

« Je regrette qu’il ait à ce point programmé, par faiblesse vis-à-vis des Verts, la fermeture de Fessenheim qui est, en soi, le début du renoncement du nucléaire et, d’autre part, de tout bloquer sur le gaz de schiste ».

« Il faut le faire avec les plus grandes précautions environnementales, on reste à l'expérimentation mais on ne peut pas fermer la porte. »

Invité lundi dernier sur BFMTV-RMC, Jean-François Copé s’était déjà exprimé sur sa position au sujet des gaz de schiste : « Il ne faut pas fermer la porte aux expérimentations », avait-il déclaré.

Réactions et commentaires
M. copé a-t-il vu ce film sur le gaz de schiste aux USA ?

http://www.dailymotion.com/video/xhfvhy_gasland_news?search_algo=2

Lisa
Lisa | Le 20 novembre 2012 à 22:50:14
Déposer un commentaire