Sondage : plus d’américains pour que contre le gaz de schiste

Sondage  gaz de schiste  opposition  USA  bénéfices  économie  soutien  emploi

Avec 45% de sondés favorables contre 41% de sondés opposés, le gaz de schiste aux Etats-Unis semble s’être imposé comme une évolution bénéfique pour la société chez les citoyens. Une évolution de l’image du gaz de schiste rendue possible grâce aux diverses annonces des bénéfices que les USA ont tiré depuis le boom commencé en 2009.

45% des américains sont favorables à l’exploitation du gaz de schiste et à la technique de fracturation hydraulique. Une part supérieure à celle des opposants, 41%, qui confirme la tendance de l’année dernière durant laquelle, sur trois sondages, aucun n’a montré une prévalence de l’opposition à la technique de fracturation hydraulique. En moyenne, sur ces trois sondages de 2012, 45% des américains étaient pour et 39% étaient contre le gaz de schiste.

Sherill Kirshenbaum, directeur de l’UT Energy Poll, estime que ces résultats montrent « un support évident pour l’expansion du développement domestique du gaz naturel ». Une volonté qui traverse les limites des partis et qui se retrouve chez les Républicains, les Démocrates et les indépendants.

Ce qui ressort surtout c’est l’appréciation des bénéfices économiques face aux divers « coûts », qu’ils soit environnementaux ou d’autre type. Pour 41% des américains les bénéfices sont valent largement les coûts alors que seuls 18% ont un avis contraire. En termes moins informels, pour les américains le jeu du gaz de schiste vaut la chandelle.

Dans le détail, les résultats sont encore plus éclatants :

75% pensent que la création d’emplois est un bénéfice tiré du gaz de schiste alors que seuls 4% pensent l’inverse ;

70% estiment que le gaz de schiste permet la sécurité énergétique (5% ne le pensent pas) ;

69% pensent que le gaz de schiste rend plus compétitive l’industrie manufacturière des Etats-Unis (5% ne sont pas de cet avis).

Toutefois, les américains sont aussi conscients des risques liés à la fracturation hydraulique et demandent des lois et des réglementations plus strictes afin de protéger la Terre et la population. Ils sont plus de la majorité (60%) à le penser et on remarque que la question interpelle de plus en plus les autorités concernées.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire