Isabelle Muller devient numéro 2 de l’Ufip

isabelle muller  ufip  europia  Schilansky

Isabelle Muller, actuelle secrétaire générale d’Europia, association européenne du secteur pétrolier, a été nommée déléguée générale de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), intervenant ces derniers temps sur différents dossiers sensibles, dont celui sur le gaz de schiste.

Isabelle Muller, ingénieur de l’École centrale de Paris, aussi diplômée de Science Po Paris et titulaire d’un Master d’économie de l’Université Cornell à New York, est une spécialiste du raffinage.

Après 25 ans de carrière chez Elf et Total, elle a rejoint Europia en 2006, comme secrétaire générale adjointe, pour en devenir l’année suivant la secrétaire générale.

Première femme à occuper ce poste, elle prendra ses nouvelles fonctions de déléguée générale de l’Ufip à compter du premier octobre prochain. Elle remplacera Olivier Gantois, et secondera le président Jean-Louis Schilansky.

L’Ufip est l’organisation professionnelle regroupant les sociétés du secteur pétrolier et gazier opérant en France, et a pour mission de défendre les intérêts économiques et industriels de ses membres. Parmi sa trentaine d’adhérents, on compte des entreprises importantes telles que Total, GDF Suez, BP, Shell, et Vermilion.

La nomination de madame Muller est annoncée alors que l’Ufip s’est penchée ces derniers temps sur plusieurs dossier sensibles : les prix des carburants, les difficultés du raffinage français, les forages pétroliers au large de la Guyane, et le gaz de schiste.

M. Schilansky a expliqué à l’AFP qu’Isabelle Muller devrait entre autre s'occuper des sujets suivants : le raffinage, le la refonte du code minier français, l’exploration de la Guyanne, et le gaz de schiste.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire