La fracturation hydraulique est la technique la plus sûre pour l'exploitation du gaz de schiste

fracturation hydraulique  sûre  technique  opecst  rapport  lenoir  bataille

Le rapport publié hier par le sénateur Jean-Claude Lenoir et lé député Christian Bataille relance fortement le débat sur les gaz de schiste puisqu'il en prône l'exploitation. LE rapport fait polémique dans les moindres détails, comme sur la technique de fracturation hydraulique.

Cette technique qui a été interdite sur le sol français depuis juillet 2011, estn, selon l'Office parlementaire d'évaluation de choix scientifiques et techniques (Opecst) la technique la plus sûre.

Elle est aujourd'hui la technique la plus utilisée de manière industrielle et, par là, « la plus connue ». Car si des techniques alternatives existent, comme la fracturation par propane, la technique de fracturation hydraulique reste utilisée dans la très grande majorité des puits.

Les rapporteurs estiment donc qu'il faut lever le moratoire sur cette technique au moins, pour commencer, au niveau de la prospection et de la recherche scientifique. Car la Recherche et le Développement se multiplient au niveau de la fracturation hydraulique.

M. Lenoir et M. Bataille l'ont bien mis en évidence montrant que des améliorations ont été faites par les sociétés spécialisées. Notamment, la quantité d'eau nécessaire pour la fracturation, un des points les plus controversés, a été baissée.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire