La fracturation hydraulique à New York est déclarée sans danger

fracturation hydraulique  New York  étude  environnement

Selon une étude sur la fracturation hydraulique du ministère de la santé américain rapportée par le New York Times, cette dernière, aussi appelée « fracking », peut être réalisée de manière sûre au sein de l’état de New York.

Un « expert qui ne pensait pas que cela devait rester secret » a révélé à un journaliste du New York Times qu’une étude avait conclut que la fracturation hydraulique pouvait se faire en toute sécurité dans l’état de New York.

L’étude expose en détails les impacts potentiels sur une variété de facteurs environnementaux, allant de l’impact sur les ressources en eaux à l’impact sur la qualité de l’air de la fracturation hydraulique. Les impacts potentiels dans le domaine socio-économique et sur la qualité de vie ont également été analysés.

Seulement, une condition s’ajoute à cette réalisation sans danger : la fracturation doit être faite dans le respect du système de régulation qui a été développé au cours des dernières années.

Selon la porte-parole du ministère de la conservation environnementale, cette étude  n’est pas à jour et est passée outre d’importants critères. « Ce document est une synthèse qui a à peine un an et certains changements substantiels vont être ajouté » a-t-elle déclaré au Times.

Les industries de pétrole et de gaz se réjouissent de ce rapport et de cette preuve de plus que la fracturation hydraulique peut se faire en accord avec le respect de l’environnement. Karen Moreau, présidente du conseil des pétroliers de l’état de New York, a déclaré que cette étude « confirme ce qui est clair depuis quelques temps désormais : une régulation claire peut assurer un développement sans danger des gaz naturels. Ceci protégera la terre, l’eau et la santé publique tout en fournissant des dizaines de milliers d’emploi grâce à la formation Marcellus. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire