Comment tirer bénéfice du gaz de schiste ?

Etats-Unis  gaz de schiste  réserves  ressources

Selon Jennifer Warren, bloggeuse influente, la consommation croissante de gaz naturel est évidente. La pertinence des politiques gouvernementales peuvent jouer un rôle positif afin que les sociétés puissent bénéficier de cette aubaine. 

Le gaz de schiste, une chance unique

Au premier semestre 2008, l’extraction et l’exploitation du Barnett Shale au Texas allait déjà bon train. D’autres formations étaient soumises à l’exploration : Fayetteville venait confirmer les résultats du Barnett tandis que la formation de Marcellus était évaluée.

Trois forces ont permis la révolution du schiste d’aujourd’hui : le changement de position du gouvernement quant à ses propres régulations du gaz naturel – permettant la baisse des prix du gaz-, l’esprit entrepreneuriale dans l’exploration du pétrole et du gaz et les avancées technologiques pour les techniques de forage, avec la fracturation hydraulique et le forage horizontal, associées à l’expérience des producteurs indépendants et des innovateurs tels que Trevor Rees-Jones.

Leurs efforts, et ceux d’autres opérateurs dans les années 1980 et 1990 ont ouvert la voie, aux Etats-Unis, à la révolution du gaz et sa propagation dans le reste du monde.

70 formations schisteuses aux Etats-Unis

Aujourd’hui, il existe 70 formations schisteuses aux Etats-Unis réparties dans cinq régions majeurs de production. Le pays détient près de 18.830 milliards de mètres cube de gaz de schiste techniquement récupérable selon le rapport de mai 2013 de l’Administration américaine d’information en énergie.

Rien que dans la formation du Barnett, les estimations s’élevaient à plus de 1100 milliards de mètres cube en 2006.

Enfin, les réserves du Marcellus Shale, la plus grande source de gaz non conventionnel des Etats-Unis, sont estimées à 10.448 milliards de mètres cube alors que les Etats-Unis ont consommé, en 2012, à peu près 722 milliards de mètres cube.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire