L'Australie : nouvelle mine d'or du gaz de schiste ?

Australie  gaz de schiste  réserves  étude  législation  exploitation

Depuis l'annonce de la découverte du gisement gigantesque en gaz de schiste en Australie, qui pourrait faire du pays un exportateur d'hydrocarbures, les chercheurs en sont convaincus : le sous-sol australiene est une mine d'or de gaz de schiste. Mais une réglementation stricte, claire et soucieuse de l'environnement est nécessaire.

L'Australian Council of Learned Academies (ACOLA) a publié un rapport très clair : il y a une véritable urgence pour qu'une réglementation stricte de la technique de fracturation hydraulique soit adoptée; sans quoi, le développement de l'exploitation du gaz de schiste ne pourra pas se développer.

Le rapport intitulé "Engineering Energy : Unconventional Gas Production" présente les réserves australiennes comme réellement importantes autant sur le plan de la quantité qu'au niveau de la question stratégique de l'indépendance énergétique du pays.

Mais, malgré cela, il reste une question cruciale : pour Peter Cook, co-auteur de l'étude, s'il est évident que l'Australie contient en son sous-sol de gigantesques réserves de gaz de schiste, il n'est pas clair s'il est réellement intéressant de les extraire.

Le problème vient essentiellement du prix d'extraction qui, selon cette étude, serait plus élevé qu'aux Etats-Unis et pourrait être un frein pour les compagneis pétrolières. De plus, cela risque de ne pas donner un véritable "boom du gaz d eschiste" similaire à ce qui s'est passée aux Etats-Unis.

Néanmoins, la question se pose car les réserves australiennes pourraient être parmi les plus importantes du monde. L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) estime à 11 milliards de mètres cubes la quantité de gaz de schiste effectivement récupérable.

Ces réserves, réparties sur 4 bassins schisteux, ne sont pas encore parfaitement connues. Les meilleurs estimations parlent de réserves atteignant les 28 milliards de mètres cubes de gaz, bien que l'intégralité ne soit pas effectivement exploitable.

Pour le professeur Cook il paraît nécessaire de s'inquiéter d'une législation adaptée afin que les opérations de prospection et d'extraction soit encadrées au mieux. C'es la seule amnière pour que ces opérations minières puissent se faire en respectant l'environnement australien.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire