Afrique du Sud : une licence d'utilisation de l'eau nécessaire pour le gaz de schiste

afrique du sud  pretoria  gaz de schiste  exploitation  fracturation hydraulique  permis  eau  utilisation de l'eau  gouvernement  réglementation

La levée du moratoire sur la technique de fracturation hydraulique en Afrique du Sud ne s'était pas faite sans une polémique de la part des environnementalistes. C'est notamment l'utilisation de l'eau qui posait problème, la technique de fracturation hydraulique en demandant de grandes quantités. Le gouvernement a donc décidé de la limiter.

Un permis d'utilisation de l'eau pour les compagnies pétrolières

Afin de calmer les tensions et d'aller vers les environnementalistes, le gouvernement de Pretoria a annoncé que les compagnies pétrolières qui désirent se lancer dans l'exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans le pays devront acquérir une licence d'utilisation de l'eau.

Pour la ministre de l'eau, Edna Molewa, de cette façon la fracturation hydraulique devient une activité contrôlée par le Traité National de l'Eau ce qui permet de contrôler le volume et le gaspillage de cette ressource.

L'Afrique du Sud bénéficiera du gaz de schiste

L'Afrique du Sud pourrait tirer de grands profits du début de l’exploitation du gaz de schiste vers laquelle se tournent déjà plusieurs géants pétroliers tels que Royal Dutch Shell.

Selon une étude, le développement d'un dixième des ressources en schiste du pays permettrait de booster l'économie de près de 19,56 milliards de dollars par an et de créer 700 000 emplois.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire