Le gaz de schiste combattra-t-il le réchauffement climatique ?

gaz de schiste  climat  réchauffement climatique  USA

Pour réduire les émissions de dioxyde de carbone aux Etats-Unis et limiter le réchauffement climatique dans le monde, le président Barack Obama a présenté dernièrement un plan de sauvegarde environnementale.

Avec l’aide des plus gros émetteurs de CO2 la Chine et l’Inde, le plan vise à pousser encore plus loin la collaboration entre ces trois pays.

Le plan d'Obama met les Etats-Unis en deuxième position des pays les plus pollueurs au monde, juste après la Chine. De plus, il envisage  de réduire de 17% les émissions de CO2 d’ici 2020.

Un plan américain très ciblé

Les mesures du plan comprennent des règles plus rigoureuses concernant les émissions actuelles et prévoit le passage du charbon (et pétrole) au gaz naturel, moins polluant pour l’environnement. Le président américain souhaite également mettre l’accent sur l’utilisation d’énergies renouvelables telles que l'hydroélectricité et l'énergie solaire.

Le plan vise à promouvoir la production d'énergie nucléaire par le biais, par exemple, le développement de petits réacteurs modulaires avec une capacité de production de moins de 300.000 kilowatts par unité.

Malgré tous ces objectifs, le plan est loin de faire l’unanimité. En effet, les compagnies d’électricité craignent des règles trop strictes qui pourraient engendrer une baisse de profit et des licenciements. Les républicains quant à eux semblent être convaincus par le projet proposé.

En plus de prendre de nouvelles mesures anti-réchauffement climatiques, Obama désir aussi répondre aux fortes inquiétudes des Américains au sujet de l'augmentation des catastrophes naturelles, dues aux conditions météorologiques anormales au cours de ces dernières années. Le plan d'action prévoit des mesures spécifiques pour permettre aux collectivités locales de faire face à ces catastrophes.

Pour l’aider dans son combat contre les émissions de CO2, le président des Etats-Unis veut opter pour l’extraction du gaz de schiste, présent dans le pays afin de réduire la facture énergétique de tous.

Le Japon joue un rôle important dans ce projet américain

Le gouvernement d’Obama cherche à établir un ensemble de règles à tous. Ensuite, chaque pays devra établir son propre objectif de réduction d’émissions et de s'efforcer de s’y tenir.

Le Japon devrait jouer un rôle actif à cet égard le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe a annoncé qu'elle allait abandonner l’objectif de réduction de dioxyde de carbone mis en place par le Premier ministre Yukio Hatoyama en 2009, jugé trop irréaliste. Aujourd’hui, il est essentiel pour le gouvernement Abe de remplacer le plan de réduction de 2009 par un objectif pratique qui prendrait en compte les activités économiques de la nation du pays. C’est une tâche qui doit être complétée par des efforts internationaux, dont les Etats-Unis.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire