Arnaud Montebourg envisage le gaz de schiste sous conditions

Arnaud Montebourg  gaz de schiste  fracturation hydraulique  débat politique

Le ministre du Redressement Productif pourrait bien avoir réalimenter un brasier qui déchire le gouvernement : le gaz de schiste. Alors que la ministre de l’Environnement, Delphine Batho, y est fermement opposée, Arnaud Montebourg semble doucement s’orienter vers son extraction.

Invité à l’émission d’Europe 1 « Le grand rendez-vous » dimanche, le ministre a parlé de compétitivité et de renouveau énergétique et industriel de la France. La question des gaz de schiste et de leur exploitation n’a pas pu être évitée.

En plein débat sur la transition énergétique, les dernières déclarations sur le dossier de la part du ministre du Redressement Productif risquent de faire l’effet d’une bombe. Il s’est effectivement dit « favorable à l’usage des gaz de schiste » si l’on fait attention et l’on prend en compte les problèmes liés à la fracturation hydraulique.

En somme, le débat est loin d’être clos comme l’espéraient les écologistes. « Nous sommes en train de regarder ces choses très sérieusement » affirme Arnaud Montebourg qui confirme aussi le début possible de l’expérimentation sur de nouvelles technologies d’extraction moins polluantes.

La France, dont les réserves sont estimées être les plus importantes d’Europe, pourrait-elle être sur la bonne voie pour profiter des hydrocarbures non conventionnels que renferme son sous-sol ?

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire