Londres : le maire Boris Johnson est un « pro-fracking »

londres  boris johnson  royaume-uni

Tant et si bien qu'il a déclaré au Times mardi dernier : "Si les réserves de schiste peuvent être exploitées à Londres, nous ne devrions laisser personne nous barrer la route et ce, dans le but de maintenir les lumières allumées." Boris Johnson et Nick Riley en disent plus sur leurs ambitions.

Forer pour trouver du gaz de schiste au milieu de l'une des villes les plus peuplées du monde peut sembler un schéma bizarre. Mais pourrait-ce fonctionner?

Dr Nick Riley, chef d'équipe au British Geological Survey a expliqué qu’il n’y avait pas de raison que cela ne soit pas faisable.  "Avec de bonnes recherches géologiques, une technologie de pointe et un avis favorable des londoniens, il pourrait y avoir un puits près de chez vous." a-t-il dit.

Y a-t-il du gaz de schiste Londres?

"On ne sait pas encore si oui ou non il y a un potentiel à Londres. Un récent rapport de la British Geological Survey a dévoilé que les réserves de gaz de schiste étaient d’avantages présents dans le nord de l'Angleterre que dans le sud. Néanmoins, une société peu connue et assez anonyme appelé Northdown Energy Limited a exploré la région autour de Croydon. C'est la seule entreprise à détenir ces licences aux environs de l’autoroute du grand Londres, la M25. Si l’entreprise trouve un potentiel d’exploitation du gaz de schiste dans ces environs il pourra y avoir fracturation hydraulique puisque la réglementation actuelle l’autorise." explique Nick Riley.

Pouvez-vous forer dans les villes?

"Oui, il est possible de forer dans les zones urbaines. En fait, un certain nombre de sociétés le font déjà dans certaines grandes villes du Royaume-Uni, pour extraire les carburants classiques." s'exclame Boris Johnson.

Qu'en est-il des impacts environnementaux?

"C'est là où il y a potentiellement quelques accrocs.
"La fracturation hydraulique peut être bruyante, poussiéreuse et lumineuse – des lumières doivent éclairer les plates-formes autour du puits pour des raisons de sécurité. Le processus de forage a causé quelques petits séismes dans le passé - mais cela s’arrête là." rassure Boris Johnson.

Les londoniens vont-ils accepter l’extraction du gaz de schiste dans leur ville ?

C'est sûrement le plus grand obstacle de tous.Au Royaume-Uni "nous cachons des choses loin", explique le docteur Nick Riley. "Actuellement, les londoniens  ne sont pas disposés à accepter des plates-formes laides et intrusive dans leurs zones urbaines."

La politique et l'acceptation du public pourrait être le principal obstacle aux ambitions du maire de Londres, Boris Johnson. D’autant plus que celui-ci a déjà fait face à une vive opposition des habitants qui s'inquiétaient du bruit et une augmentation des avions lorsqu’il a proposé la construction d’une troisième piste d’atterrissage à l’aéroport d'Heathrow.

Bien que la sensibilisation du public concernant le gaz de schiste soit en hausse au Royaume-Uni, il est difficile de savoir si cela se traduira un jour par l’acceptation du projet.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire