Le co-fondateur de KKR défend la fracturation hydraulique

KKR  Henry Kravis  fracturation hydraulique  co-fondateur

Henry Kravis, le co-fondateur de KKR, un des plus grands fonds d’investissement du monde, s’est déclaré jeudi 28 février en faveur de la fracturation hydraulique aux Etats-Unis.

KKR est une entreprise qui selon ses dires, "acquiert des sociétés leaders de l’industrie et œuvre pour les améliorer et créer de la valeur pour les actionnaires".

Comme beaucoup d’autres sociétés de ce type, KKR a investit ces derniers temps de plus en plus d’argent dans les industries pratiquant la fracturation hydraulique.

Le co-fondateur de cette société s’est de plus récemment déclaré en faveur de cette pratique, assurant lors d’une conférence à Berlin qu’il n’y avait aucune preuve que la fracturation hydraulique puisse avoir un impact négatif sur l’environnement.

« Une grande quantité d’études se sont penchées sur ce sujet et il n’y a aucune preuve pour le moment que quelque chose s’apprête à contaminer les nappes phréatiques, il n’y a pas eu de pollution généralisée ou même une contamination généralisée car la fracturation hydraulique se pratique bien en dessous des nappes phréatiques ». a-t-il déclaré.

La société KKR, en plus d’investir dans certains puits des Etats-Unis, investit dans des secteurs bénéficiaires de ce boom du gaz de schiste comme  l’immobilier dans les zones de forage. L’entreprise a récemment soutenu une société immobilière dans le Dakota du Nord, où « il y a une pénurie de logements » selon M. Kravis.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire