Les USA exporteront du gaz de schiste au Royaume-Uni

gaz de schiste  royaume-uni  Centrica  importation

Bien que le Royaume-Uni  se soit lancé dans l’exploitation du gaz de schiste, en particulier via les projets de forage de la compagnie Cuadrilla Resources, le pays devrait importer du gaz issu des forages non conventionnels du territoire américain.

Centrica, premier fournisseur d’énergie outre-manche, vient de signer un contrat pour l’achat de gaz de schiste avec la compagnie pétrolière américaine Cheniere. L’importation devrait débuter dans 5 ans, soit en 2018.

L’intérêt de cette démarche est l’indexation des prix. Dans le cadre de ce contrat, les prix d’achat seront basés sur les prix américains qui sont actuellement près de trois fois inférieurs que les prix européens. De quoi baisser la facture de gaz et permettre à la compagnie de « diversifier ses tarifications » selon Thierry Bros, analyste de la Société Générale.

Ce contrat, le premier concernant une importation sur le sol européen de gaz en provenance des Etats-Unis, préfigure le nouveau marché mondial des hydrocarbures, avec une Europe qui cherche a acquérir son indépendance du géant gazier russe GazProm. Pour l’instant, 1,75 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié seront acheminées jusqu’au Royaume-Uni tous les ans, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 1,8 millions de foyers.

Les Etats-Unis, qui devraient rapidement passer du statut d’importateur d’hydrocarbures à celui d’exportateur, sont en train de tout mettre en œuvre afin de pouvoir répondre à la demande future et croissante en gaz. Plusieurs projets de terminaux d’exportation sont à l’étude et quelques uns sont déjà en phase de construction.

Au Royaume-Uni aussi le gaz naturel semble être vu comme le futur de la production d’énergie. Ce contrat signé par Centrica devrait, avec la production interne, permettre d’alimenter les quelques 30 nouvelles centrales à gaz dont la construction est prévue d’ici 2030 pour une production globale de 26 Gigagwatts.

Réactions et commentaires
Allons-nous, une fois de plus passer à côté d'une belle opportunité, grâce (à cause des écolos !
Drique | Le 26 mars 2013 à 11:47:01
Déposer un commentaire