Sinopec achète des parts de Chesapeake

Chesapeake  Sinopec  rachat  Mississipi Lime

Sinopec est sur le point de racheter 50% des actifs de la compagnie américaine Chesapeake qui détient un gisement de gaz de schiste dans le Mississipi Lime en Oklahoma.

Pour le chinois Sinopec, l’objectif serait de racheter 50% des parts de Chesapeake ainsi qu’une partie de son savoir-faire en matière de fracturation hydraulique. Ce lundi le groupe chinois Sinopec, second dans les classements chinois par les profits a annoncé l’achat de 50% des parts de l’américain Chesapeake, achat s’élevant à la somme de 1.02 milliards de dollars.

Le gisement de Mississipi Lime fournirait à la fois du gaz de schiste et du pétrole de schiste, il s’agirait donc d’un investissement plus que productif pour les chinois. Il est à noter que la production a représenté 34 000 barils équivalents pétrole (bep) et cela, par jour durant le quatrième semestre de 2012.

Selon Chesapeake les réserves qu’ils ont cédées s’estiment à 140 millions de bep. Les deux compagnies auraient l’intention de créer une société commune afin de partager les coûts d’exploration du gaz de schiste et de son développement.

Bien que la Chine est le propriétaire des plus grandes réserves mondiales de gaz de schiste, elle ne possède pas pour autant le savoir-faire de la fracturation hydraulique américaine. CNOOC le leader du marché chinois en matière d’exploitation de gaz de schiste aurait quant-à-lui acheté la compagnie canadienne Nexen  pour la somme de 15.1 milliards de dollars.

Récemment, la chute des prix du gaz a engendré la démission de Aubrey McClendon fondateur de Chesapeake aux Etats-Unis, cette chute serait liée à l’explosion de la production, les analystes américains seraient déçus par le montant de la valorisation du gisement s’avérant trois fois inférieure à ce qui apparaissent dans les comptes.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire