2014 : l’année du gaz de schiste en Grande-Bretagne

Grande-Bretagne  licence  exploration  GDF Suez

Le gaz de schiste est plus que jamais perçu comme un atout en Grande-Bretagne où la dépendance énergétique est perçue comme une faiblesse qu’il faut annihiler. 

Vers l’indépendance énergétique

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait accorder de nouvelles licences d’exploration pour le gaz de schiste au cours de l’année 2014. Si des interrogations se sont manifestées dans le passé,  la Grande-Bretagne est aujourd’hui prête à franchir un pas de plus vers l’exploitation de ses réserves. Il faut dire que le sous-sol du pays regorgerait de cette source d’énergie. Un moyen de sortir de la dépendance énergétique comme sont en train de le faire les Etats-Unis. 

Michael Fallon, le ministre de l'Energie, pense délivrer entre 50 et 150 nouvelles licences. De grandes entreprises comme Total et GDF Suez s’intéressent de prêt au potentiel britannique et les incitations financières promises par le gouvernement ne laissent pas indifférents les énergéticiens. Selon le gouvernement, 32.000 emplois pourraient être créés d’ici 2020. Le gaz de schiste représente donc une manne que souhaite saisir la Grande-Bretagne malgré certaines craintes sur la méthode d’exploitation.  Mais pour l’heure il s’agit uniquement, rappelons-le, de travaux d’exploration. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire