Un prochain rapport sur le gaz de schiste en France

opecst  fracturation  extraction  commsision des affaires économiques

A la demande de la commission des affaires économiques du Sénat, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) va effectuer un rapport sur les techniques d’extraction du gaz de schiste, autres que celle de la fracturation hydraulique.

Une telle étude sur les des méthodes alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels, avait déjà été demandé par le président PS Daniel Raoul. Le député PS Christian Bataille et le sénateur UMP Jean-Claude Lenoir ont été désignés par l’Opecst pour être les rapporteurs de ce prochain rapport.

Pour Denis Baupin, député EELV et membre de l’Opecst, c’est « un mauvais signal d’un point de vue environnemental [… et] d’un point de vue démocratique ». Il précise qu’il faudrait « donner la priorité aux recherches qui favoriseont la transition énergétique, et on celles qui risquent de nous maintenir sous addiction fossile. »

De son côté, la commission des affaires économiques du Sénat estime qu’il ne faut pas s’interdire le recours à la recherche, qui pourrait permettre l’élaboration de techniques alternatives ne présentant pas de risques pour l’environnement.

Rappelons que l’Opecst se compose de 18 députés et 18 sénateurs a pour fonction d’informer et éclairer le Parlement sur les décisions relevant de sujet scientifique et technologique. Le sénateur UMP, Bruno Sido est le président de cet organisme.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire