Washington approuve la construction d’un terminal d’exportation de gaz de schiste auquel participera GDF Suez

Washington  Cameron Parish  exportations  GDF Suez

Mardi 11 février, le département américain de l’énergie a annoncé qu’il autorisait la construction d’une usine de gaz naturel liquéfié à Cameron Parish, dans le golfe du Mexique. GDF Suez prendra part aux investissements nécessaires à la mise en place de ce terminal d’exportation de gaz de schiste.

Devenir « l’énergéticien de référence dans le monde émergent »

Cameron Parish sera seulement le 5e terminal d’exportation approuvé par l’administration Obama. Représentant 10 milliards de dollars (7,3 milliards d’euros) d’investissements : GDF Suez en détient 16,6 %. Si la décision d’investissement de l’entreprise française ne devrait intervenir que dans le courant de l’année, Gérard Mestrallet a d’ores et déjà assuré qu’elle sera « évidemment favorable ». L’Américain Sempra et les Japonais Mitsubishi et Matsui devraient également participer.

Par cet investissement, GDF Suez « pourra développer ses ventes de long terme sur un marché mondial en croissance rapide », a précisé Gérard Mestrallet. Le but de la société étant d’être « l’énergéticien de référence dans le monde émergent » et de « se renforcer dans les grandes infrastructures gazières ». De fait, les exportations au départ de Cameron Parish devraient essentiellement être à destination de l’Asie, via le canal de Panama. Outre le renforcement de sa position aux Etats-Unis, GDF Suez est également présent dans 4 des 5 terminaux gaziers en service ou en construction en Inde, dans 2 terminaux chinois et dans le terminal flottant géant en Uruguay.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire