Washington accepte d'accélérer sa coopération avec Séoul dans le développement du gaz de schiste

corée  sud  amérique  usa  états-unis  accord  développement  gaz de schiste  ministre  énergie  industrie  coût  prix  séoul  washington

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont accepté d'accélérer leur coopération bilatérale dans le développement du gaz de schiste a déclaré ce lundi 13 mai le ministre du Commerce et de l'Energie sud-coréen. Un geste qui devrait rendre Séoul plus proche de l'utilisation d'une nouvelle source d'énergie moins chère.

Lors d'une réunion tenue en marge de la visite aux Etats-Unis du président sud-coréen, Park Geun-hye, du 5 au 10 mai, Yoon Sang-jick, ministre du commerce et de l'énergie, et le secrétaire d'Etat américain Daniel Poneman, se sont mis d'accord sur les sujets liés au gaz de schiste.

Cette nouvelle énergie en plein développement à travers le monde est souvent qualifiée d'acteur du changement grâce à son prix relativement bas. Mais les USA continuent de réguler strictement son développement, sans parler de son exportation.

La Corée de Sud est le second plus grand importateur mondial de gaz. Le pays souhaite augmenter ses achats de gaz de schiste de 20 % du total de ses importations d'ici 2020.

Dans un communiqué commun daté du 7 mai, le ministre Yoon et le secrétaire Poneman ont déclaré qu'ils avaient noté « l'important rôle que peut jouer le gaz dans la promotion de la sécurité énergétique et la réduction des émission de gaz à effet de serre ».

En vertu de cette entente, les pays vont prévoir un meeting entre les gouvernements et des experts civils avant la fin du mois de juin, auquel s'en suivront trois réunions de travail traitant de la réglementation, du marché et de la technologie avant la fin de l'année.

« Je pense que cela va nous permettre de sécuriser les technologies liées au développement du gaz de schiste tout en accentuant notre participation au marché du gaz de schiste américain » a déclaré Yoon.

Le ministre a ajouté que le voyage du président aux Etats-Unis était une réussite du point de vue de la création de nouveaux accords d'investissements américains dans des firmes sud-coréennes pour un total de 380 millions de dollars.

Le plus important d'entre eux consiste en un investissement s'élevant à 100 millions pour la maintenance, la réparation et le remaniement des installations du site Boeing à Jeonju.

« Cela montre que les compagnies globales ont foi dans la force de notre économie, malgré les récentes provocations de la Corée du Nord, et qu'elles voient dans notre pays un marché d'investissement très attractif » a dit le ministre sud-coréen.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire