Petronas pourrait vendre ses actifs dans le schiste canadien à Indian Oil

Petronas  Indian Oil  schiste  gaz de schiste  vente  contrat  canada

La compagnie malaisienne Petronas serait en pleines discussions pour se délester d'une partie de ses actifs dans le schiste canadien. La compagnie indienne Indian Oil est très intéressée par leur rachat et les deux sociétés seraient en train de discuter des conditions de vente.

Petronas continue de vendre son schiste canadien

La compagnie publique malaisienne avait racheté, en 2012, la compagnie canadienne Progress Energy Resources Corp pour 4,92 milliards de dollars. Mais depuis le début de l'année, elle vend des parts de ses actifs dans le gaz de schiste.

Le premier deal a été signé en mars 2013 avec la compagnie japonaise Japex (Japan Petroleum Exploration) que l'on sait vouloir entamer les recherches de gaz de schiste ailleurs que sur le territoire japonais, pauvre en hydrocarbures, ainsi que développer l'aspect technique et technologique de la fracturation hydraulique.

Après cette vente de 10 % des permis de schiste canadiens, Petronas semble de nouveau en discussions pour continuer de vendre des terres contenant du gaz de schiste.

Indian Oil aux premières lignes pour ce nouveau contrat

Si les hautes sphères des deux sociétés n'ont pas encore convenu quels seront les termes du contrat de vente de 10 % des permis schisteux canadiens de Petronas, il semblerait que la compagnie indienne Indian Oil soit aux premières lignes.

Il faut dire que Petronas préfèrerait ne pas se tourner vers les compagnies chinoises telles que Cnooc ltd, d'après des sources proches du dossier. Raison pour laquelle elle aurait contacté elle-même Indian Oil dans le cadre de cette vente.

Même si la vente entre Petronas et Indian Oil n'allait pas à bon port, Petronas ne serait pas intéressée par vendre ces actifs à des compagnies chinoises, déjà très présentes sur le secteur.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire