Le gouvernement canadien autorise Mitsubishi à exporter son gaz de schiste

gaz de schiste  Mitsubishi  Canada  approbation

Un conglomérat d’entreprises dont Mitsubishi Corporation, a obtenu l’approbation du gouvernement canadien pour exporter du gaz de schiste.

La première décision officielle du Canada permettant les exportations de gaz de schiste au Japon contribue à la stabilisation des ressources énergétiques du pays.

En raison de l'inoccupation des centrales nucléaires nippones, les importations de gaz naturel liquéfié (GNL) croissent régulièrement dans le pays, augmentant de 11.2% en 2012 par rapport à l’année précédente et atteignant les 87.31 millions de tonne. De ce fait, le gaz de schiste nord-américain, de 20 à 30% moins cher que le GNL importé actuellement par le Japon, pourrait amortir les coûts et ainsi ralentir les importations.

Le gouvernement canadien a donné son aval à quatre entreprises : Mitsubishi, Royal Dutch Shell PLC, China National Petrolatum Corporation et Korea Gas Corporation. Le gaz sera liquéfié dans un établissement d’exportation en Colombie Britannique et les expéditions vers les pays asiatiques, Japon compris, commenceront en 2019.

Les exportations n'excèderont pas les 24 millions de tonne par an et avoisineront initialement les 12 millions de tonne. Mitsubishi détiendra 20% des parts dans ce projet d’exportation.

Les exportations vers le Japon incluront le gaz d’autres entreprises composant le conglomérat.  Pour l’heure, il faut encore déterminer la proportion de gaz que le Japon recevra.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire