ConocoPhillips prévoit de revendre ses parts du projet APLNG pour se concentrer sur le gaz de schiste américain

APLNG  ConocoPhillips  Australie  Etats-Unis

ConocoPhillips a récemment annoncé qu’ils allaient revendre leur participation à des projets coûteux comme le projet Pacific LNG en Australie ou un projet dans les sables bitumeux canadiens afin de se concentrer sur le gaz de schiste américain.

La société a annoncé ses plans pour répandre des milliards de dollars d’actifs et cherche à se concentrer sur les gaz de schiste américain dont la croissance est sans précédent. Pour ce faire, M. Lance a déclaré jeudi 28 février dernier, lors de la réunion annuelle des analystes de l’entreprise, que ConocoPhillips allait « alléger » sa participation sur ces projets à long terme, dont le prix est particulièrement élevé afin de réduire les coûts de l’entreprise.

Cette annonce souligne la transformation de ConocoPhillips au milieu d’une révolution énergétique déclenchée par la fracturation hydraulique, pratique qui a permis la revitalisation de l’industrie énergétique américaine. Bien que les formations de schiste aient d’abord été explorées par de petits producteurs indépendants, désormais, même les grandes sociétés internationales telles que Conoco et Marathon Oil Corp, qui ont traditionnellement mis l’accent sur les développements internationaux massifs, tournent leur attention sur l’énergie domestique.

L’un des défis de ConocoPhillips aujourd’hui est d’apporter suffisamment de liquidités pour financer ses opérations et ses dividendes. Jusqu’à présent, l’entreprise s’est contentée de vendre des actifs non essentiels à sa stratégie, telles que ses opérations au Nigeria, en Algérie ou au Kazakhstan.

Cependant, selon M. Lance, la compagnie est en bonne voie pour augmenter la production dans les zones à faibles risques et à haut-rendement telles celles aux Etats-Unis.

Toujours d’après M. Lance, la société vise un budget d’investissements annuel pour les 5 prochaines années de 16 milliards de dollar US, dont 2,5 milliards seront réservés à l’exploration dans des formations non conventionnelles du Colorado à la Colombie.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire