World Resources Institute : « les Etats-Unis et la Chine devraient coopérer pour le gaz de schiste »

Etats-Unis  Chine  Forbes  schiste

D’après Sarah Forbes, associée du World Resources Institute, les Etats-Unis et la Chine auraient tout intérêt à accroître leur coopération en matière d’exploitation du gaz de schiste. De fait, ces deux pays partagent des points communs géographiques importants.

Des contextes géographique et énergétique comparables

« Les deux pays ont des territoires de la taille d’un continent, des ressources énergétiques dispersées et des centres de demandes éloignés des lieux de production », a expliqué Sarah Forbes à l’occasion d’un séminaire organisé par la Brookings Institution. De plus, « les deux pays dépendent aujourd’hui fortement des énergies fossiles pour le fonctionnement de leurs économies ».

Par ailleurs, les Etats-Unis et la Chine ont tous deux élaboré des stratégies énergétiques et économiques comparables, visant à accroître leur indépendance vis-à-vis des ressources étrangères. A cet égard, les gaz non conventionnels apparaissent comme une opportunité unique pour mener à bien cette ambition, en développant une production nationale et en diversifiant le mix énergétique.

En 2000, le gaz de schiste a fourni environ 1 % de la consommation américaine de gaz naturel. En 2010, cette part a atteint les 20 %. De la même manière, le gaz de schiste a permis aux Etats-Unis de réduire leurs importations de gaz et de pétrole de 32 % et 15 % respectivement au cours des cinq dernières années. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire