Chine : les gaz de schistes favorisent l’industrie de matériels connexes

gaz de schiste  Chine  matériel connexe  industrie

Selon certains industriels aguerris, l’expansion des gaz de schiste en Chine devrait apporter des opportunités importantes dans l’industrie manufacturière de matériels liés à la production et à l'exploration de gaz de schistes, secteur représentant 3 milliards de yuan, soit environ 477 millions de dollars, cette année.

L’industrie de matériels connexes aux gaz de schistes a en effet connu une croissance de 33% cette année, selon ces mêmes industriels. Zhang Guoyou, directeur général du département des ventes intérieures de Sinopec, le plus grand groupe pétrolier de Chine, a expliqué que les ventes des blocs de schiste chinois ayant été faites l’année dernière, la demande d’équipements connexes a augmenté durant la deuxième moitié de l’année.

Alors que, selon le plan quinquennal de l’industrie énergétique chinoise, la production de gaz de schistes du pays devrait atteindre un commerce à grande échelle d’ici à 2015, les fabricants d’équipements connexes ont eux aussi réalisé des progrès.

D’après Zhang Guoyou, sa compagnie compte investir à hauteur d’1,1 milliard de yuans, soit 160 milliards de dollars, dans des équipements liés à l’exploration de gaz de schiste, ceci dans le cadre du 12ème plan quinquennal du pays.

Les équipements liés à la fracturation hydraulique sont les plus importants du secteur, représentant 65% de tous les équipements nécessités pour la production de gaz de schiste.

La Chine, ayant plus de réserves que les Etats-Unis, a su créer un marché grandissant pour son industrie d’équipements liés aux gaz de schiste, a déclaré Jiang Xiaobao, le vice-président de Yantai Jereh Oilfield Services Group Co.

Il ajoute que « la Chine a des conditions d’exploration de schiste différentes de celles des Etats-Unis. Ces conditions exigent un équipement pouvant être utilisé dans des zones montagneuses avec une géologie compliquée ».

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire