La cession de la filière gazière TIGF

tigf  total  cession  lauré

Après réflexion sur les « nouvelles conditions du marché européen et la réorganisation du transport de gaz engagé en Europe », le groupe pétrolier Total a confirmé la cession de sa filière gazière TIGF (Total infrastructures gaz France).

Au début du mois d’aout dernier, le groupe Total avait bien annoncé qu’il menait une réflexion sur une éventuelle cession de sa filière gazière TIGF, qui gère le réseau gazier dans 15 départements du sud-ouest de la France.

Cette filière gazière emploie près de 500 salariés, et les syndicats et les élus locaux avait fait savoir leurs inquiétudes sur cette perspective de cession, notamment avec quatre mouvements de grève.

Hier, à l’occasion d’un CE extraordinaire qui s’est déroulé à Pau, le PDG de la filiale Daniel Lauré a confirmé que la compagnie pétrolière allait chercher un acquéreur pour TIGF. Selon certaines estimation, cette cession pourrait rapporter deux à trois milliards d’euros.

M. Lauré a expliqué que Total avait pris cette décision après une réflexion sur les « nouvelles conditions du marché européen et particulièrement le plan de réorganisation du transport de gaz engagé en Europe ».

« Conformément à ses pratiques de gestion sociale responsable, Total sera attentif aux engagements qui seront pris par les acquéreurs potentiels en matière de préservation de l'emploi, maintien des dispositions sociales, localisation du siège de l'activité à Pau », a-t-on assuré.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire