Shell prévoit une avancée majeure de la production de gaz de schiste en Chine dans deux ans

Chine  gaz de schiste  Shell  production

La compagnie pétrolière allemande Shell a récemment déclaré que la Chine connaitrait en deux ans une avancée majeure de sa production en gaz de schiste, devenant ainsi le pays le plus proche des Etats-Unis en matière d’extraction de schiste.

Une libération des gaz de schistes emprisonnés dans les réserves de Chine, les plus grandes du monde, apporterait à ce pays énergivore un approvisionnement en gaz important et permettrait de réduire considérablement les importations coûteuses que réalise la Chine depuis longtemps. Une avancée majeure dans le domaine des schistes en Chine serait également une aubaine pour les pays occidentaux, fournisseurs de technologies nécessaires à la fracturation hydraulique.

Ceci, l’entreprise allemande Shell l’a bien compris. Elle en voie de dépenser 2 milliards de dollars d’ici à la fin de cette année. Elle a exploré la province du Sichuan et y a creusé près de 30 puits en collaboration avec la compagnie pétrolière chinoise Petroleum.

La capitale, Beijing, s’est fixé l’objectif ambitieux de produire 6,5 milliards de mètres cubes de gaz de schiste par an d’ici à 2015, et jusqu’à 100 milliards de mètres cubes d’ici à 2020. Sachant qu’aujourd’hui leur production s’approche du zéro, le lancement du projet auquel Shell se dit être encore en train d’y réfléchir semble essentiel.

Il est à rappeler que les réserves de gaz de schiste de la Chine ont été estimées comme étant les plus grandes du monde, représentant environ 36 000 milliards de mètres cubes de gaz. Ceci a ramené en Chine de nombreux concurrent de Shell comme la compagnie pétrolière américaine Chevron ou encore ConocoPhillips et Total. Tous projettent d’extraire en Chine.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire