Centrica, en pourparlers avec Cuadrilla pour acquérir une part de ses licences pour l’exploration de la formation de Bowland

Centrica  Cuadrilla  Bowland Shale  gaz de schiste

Centrica, spécialisée dans les activités de service et d’exploitation des champs de gaz naturel et détenteur de British Gas, est en pourparlers avec l’explorateur de gaz de schiste Cuadrilla Resources pour acquérir une part de sa licence pour l’exploration du Bowland Shale dans le Lancashire, mettant en avant son intérêt grandissant pour le potentiel en schiste de la Grande-Bretagne. 

Cuadrilla, la seule société à avoir « fracturé » la roche pour en libérer le gaz au Royaume-Uni, est en première ligne pour exploiter les réserves de gaz non conventionnel du pays.

Les nouvelles concernant son entretien avec l'entrise Centrica ont émergé quelques jours après qu’un nouvel explorateur, IGas, a radicalement revu à la hausse ses estimations quant à la quantité de gaz qu’il pourrait extraire dans la zone qui lui a été attribuée.

Selon IGas, sa superficie pourrait contenir près de  425 milliards de mètres cube de gaz. Une réserve suffisante pour satisfaire la demande du Royaume-Uni pour les cinq prochaines années.

De son côté, Cuadrilla a sensiblement fait les mêmes estimations, affirmant que la quantité de gaz s’élevait à plus de 560 milliards de mètres cube dans le Bowland Shale. 

Les experts soulignent qu’une petite fraction de ces ressources pourrait s’avérer être techniquement récupérable.

En dépit du scepticisme, bon nombre d’industriels et de particuliers aux Royaume-Uni espèrent connaître la révolution du gaz de schiste des Etats-Unis, qui a transformé le paysage énergétique du pays, passant d’un Etat importateur de gaz à un exportateur potentiel d’énergie. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire