TEPCO passe à la vitesse supérieure pour importer le gaz de schiste américain

TEPCO  gaz de schiste  Gaz naturel liquéfié  Etats-Unis

Tokyo Electric Power Company, l’opérateur de la centrale nucléaire dévastée de Fukushima, Dai-Ichi, prévoit d’acheter du gaz naturel liquéfié (GNL) en Louisiane.

L’entreprise a dans l’optique d’acheter 400.000 tonnes de GNL  20 années durant à compter de l’année 2017. Un accord similaire est attendu avec Mitsubishi Corporation. Ces accords pourraient accroître les importations énergétiques de façon significative et atteindre 1.2 million de tonnes par an.

Les contrats dépendent du prix fixé par le Henry Hub Benchmark. L’assurance de coûts bien moindres comparativement à ce que paie actuellement le Japon pour ses importations gazières.  

Le Japon est donc impatient à l’idée de pouvoir réduire le budget énergie que la catastrophe de Fukushima Dai-Ichi en mars 2011 avait fait gongler. D’autant plus que suivre les règles du Henry Hub Benchmark permettrait à la troisième puissance mondiale de payer cinq fois moins lors de ses futures importations.

Toutefois, les lois en vigueur aux Etats-Unis limitent encore le Japon, la première puissance mondiale  favorisant les exportations de GNL aux pays ayant un accord avec Washington, ce qui n’est pas le cas de son allié asiatique.

Tokyo doit donc se contenter de la Louisiane pour le moment  mais recherche activement au Canada et ailleurs d'autres réserves de gaz  naturel liquéfié.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire