Les États-Unis, en voie de surpasser l'Arabie Saoudite en tant que premier producteur pétrolier

Etats-Unis  gaz de schiste  huile de schiste  Arabie Saoudite

Si les États-Unis ont véritablement transformé leur paysage énergétique en commençant à exploiter leurs ressources en gaz de schiste, il subsiste encore quelques interrogations quant au fait de savoir si le boom de l'huile de schiste en Amérique n'est qu'éphémère ou un véritablement changement sur la scène de l'énergie.

Dans une nouvelle étude publiée par la Harvard's Kennedy School of Government, l'ancien directeur général d'une compagnie pétrolière, Leonardo Maugeri, a prédit que pour trois des plus grandes formations d'huile de schiste, le Bakken dans le Dakota du Nord, l'Eagle Ford et le bassin du Permian au Texas, le boom du schiste devrait durer au moins une décennie.

Cette estimation a été établie en calculant les densités actuelles des puits et en améliorant les rendements des appareils. D'autant plus que les nouvelles infrastructures en ligne rendront les investissements de ces formations moins onéreux.

Les chiffres du bassin de Permian n'ont pas encore été révélés, il est toutefois possible de supposer que les trois plus grandes formations ont, ensemble, un potentiel de plus de 100.000 puits à même de produire du schiste, soit dix fois plus que ceux actuellement en ligne.

En prenant en compte ce potentiel, les limites de l'intensité de forage commenceront à affecter le Bakken Three Forks et l'Eagle Ford dans la seconde moitié de l'année 2020.
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire