Obama ouvre son marché de gaz de schiste aux Européens

Gaz de schiste / amérique / Obama / Bruxelles

La crise politique est entamée et l’Europe ne se cache pas de vouloir se défaire de sa dépendance au gaz russe. Barack Obama en visite à Bruxelles a assuré son soutien à l’Europe et a promis d’ouvrir son marché pour répondre à ses besoins énergétiques. 

L'Europe doit parvenir à s'autosuffire

«Nous avons été bénis par une nouvelle source d’énergie et nous sommes prêts à vous en exporter et à vous aider à réduire votre dépendance de la Russie.», a déclaré Barack Obama lors d’une rencontre au sommet de Bruxelles. Soutien historique de l’Europe, les États-Unis sont fortement préoccupés par la crise que traverse l’Ukraine et l’annexion récente de la Crimée par la Russie. «Nos ministres de l’Énergie vont se rencontrer dès la semaine prochaine afin de trouver les meilleurs moyens pour assurer notre sécurité d’approvisionnement.»

Néanmoins, le président alarmé a prévenu l’Europe qu’elle devait trouver un moyen d’autosuffire ses besoins en énergie. «Il faudra toutefois des années pour en exporter en grandes quantités. Le gaz américain ne pourra constituer qu’un appoint. Il vous appartient de mobiliser vos propres ressources pour assurer votre autosuffisance.» 

Si certains pays d’Europe sont déjà convertis à l’idée d’exploiter du gaz de schiste sur leur territoire, la France encore sceptique a imposé un moratoire.

pour en savoir plus 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire