Gaz de schiste au Royaume-Uni : les Conservateurs enfoncent le clou

Gaz de schiste  Royaume-Uni  Angleterre

Portés par la victoire récente aux élections législatives qui leur a donné une large et belle avance sur l'opposition, les Conservateurs viennent de réitérer leur ferme intention de voir le Royaume-Uni continuer de creuser le sillon de la filière du gaz de schiste.

Les Conservateurs ont ainsi récemment pris leurs responsabilités et assumer leur volonté sur la question controversée du gaz de schiste dans le pays.

Le parti majoritaire a rappelé son attachement au développement du gaz de schiste en Grande-Bretagne et plus particulièrement dans le nord de l'Angleterre. La fracturation hydraulique reste par ailleurs la technique de prédilection, et ce en dépit de l'opinion publique qui se montre assez défavorable à l'exploitation du gaz de schiste.

"Nous continuerons de soutenir le développement sécurisé du gaz de schiste, et nous nous assurerons que les communautés locales bénéficient également du  produit de l'exploitation" selon le dernier manifeste 2015 des Conservateurs. Toujours dans le même manifeste, le parti en place explique qu'un fonds spécial sera créé dont le but sera de favoriser les investissements dans tout le nord de l'Angleterre grâce au gaz de schiste exploité dans cette région.

"Nos réductions d'impôts ont encouragé des records historiques d'investissements dans le gaz de la Mer du Nord ainsi que la naissance d'une nouvelle industrie, le gaz de schiste, qui peut à présent créer plusieurs centaines de milliers d'emplois" a ainsi récemment indiqué le parti des Conservateurs.    

Si l'énergie ne figurait pas parmi les toutes premières mesures mises en avant lors des dernières élections législatives, il n'en demeure pas moins vrai que le parti a toujours plaidé pour une réduction de la dépendance énergétique de la Grande-Bretagne.

A cet égard, le développement de la filière du gaz de schiste dans le pays apparaît comme étant un levier des plus performants pour y parvenir.

Les Conservateurs devront néanmoins composer avec une opinion publique guère enthousiaste sur la question mais peut en revanche s'appuyer sur l'apathie du parti Travailliste sur le sujet. En effet, il n'est nulle part fait mention de la question du gaz de schiste dans le dernier programme du parti d'opposition. Les Conservateurs ayant profité de l'absence de positionnement clair des Travaillistes pour s'emparer du sujet et se positionner très nettement en sa faveur. 

Avec cette nouvelle prise de position des plus limpides sur la question du gaz de schiste, le Royaume-Uni et l'Angleterre deviendront certainement un des tous premiers producteurs en Europe. Quitte à faire des envieux en France notamment en termes d'indépendance énergétique, de réduction de coûts liés à l'importation de gaz et surtout en matière de création d'emploi et de croissance.  

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire